By
Kleber

Innovation ouverte et innovation fermée: quelles sont les différences?

Quand on pense Innovation Ouverte (Open Innovation), il est tentant de l’opposer à l’Innovation Fermée (Closed Innovation), la traditionnelle, générée par nos propres efforts dans les organisations, sans l’aide d’entités et d’agents externes. Ce serait une erreur.

En fait, la meilleure chose à faire est de considérer ces deux concepts comme complémentaires. L’ouverture de l’entreprise aux innovations externes vient élargir les horizons, fournir plus de moyens pour continuer à se développer et à rivaliser dans un marché qui exige de plus en plus d’inventivité et de disruption.

Nous y réfléchirons tout au long de cet article. Poursuivez votre lecture pour comprendre ce qui différencie les stratégies d’innovation ouvertes et fermées et où se situent leurs points de complémentarité !

Qu’est-ce que l’innovation ouverte ?

Commençons par rappeler que le terme Open Innovation a été inventé par Henry Chesbrough, chercheur à l’Université de Californie. En analysant les activités des industries à la fin du dernier siècle, Chesbrough s’est rendu compte que les plus disruptives, celles qui avaient généré des produits vraiment hors normes, étaient celles qui cherchaient l’inspiration et le support d’agents externes.

« L’innovation ouverte présuppose que les entreprises peuvent et doivent utiliser à la fois des idées et des voies externes et internes pour faire progresser leur processus d’innovation. Il s’agit  d’utiliser intentionnellement des entrées et des sorties de connaissances pour accélérer l’innovation interne et élargir les marchés externes « , écrit le chercheur.

Qu’est-ce que l’innovation fermée ?

Si nous examinons très attentivement le sujet, nous verrons que l’innovation fermée, en tant que concept, est pratiquement impossible. Il sera toujours nécessaire d’observer en dehors de l’entreprise, à la recherche de références et de connaissances externes.

Il est donc préférable de parler de stratégie d’innovation fermée. Ensuite, nous avons un bon paradigme, parce que ce qui est stratégique est toujours lié à la notion de choix.

Une entreprise qui choisit de garder ses efforts d’innovation fermés voit ses projets développés uniquement dans des limites clairement définies. Le savoir-faire, la technologie, les processus et la propriété intellectuelle restent sous leur propre contrôle, sans collaboration avec d’autres agents du marché ou universités, par exemple.

Bref, selon le professeur Henry Chesbrough lui-même, l’innovation fermée est basée sur la vision que les innovations sont développées en interne. De la génération de l’idée au développement et à la commercialisation, le processus se déroule exclusivement au sein de l’entreprise.

Le scientifique conclut en disant que ce concept se réfère au « modèle traditionnel d’intégration verticale, dans lequel les activités internes conduisent à des produits et services générés “à domicile” pour être  ensuite distribués ».

Quelles sont les différences entre l’innovation ouverte et l’innovation fermée ?

Après avoir rappelé les concepts, nous pouvons maintenant souligner en quels points l’Innovation Ouverte est différente de l’Innovation Fermée. 

L’innovation ouverte recherche ce qu’il y a de mieux, où qu’elle soit – l’importation et l’exportation de connaissances pour améliorer et accélérer les innovations elles-mêmes. Elle favorise l’échange d’idées et d’expériences au-delà des frontières de l’entreprise. 

Les organisations tirent parti de leurs meilleurs talents et cherchent des renforts sur le marché (universités, bureaux d’études, partenaires commerciaux, etc.). Ils génèrent une utilisation maximale des idées internes et externes. L’objectif  n’est pas d’offrir les meilleures idées, mais de tirer le meilleur parti des idées qui surgissent. Le Nord, c’est le développement d’un meilleur modèle d’affaires, et non le fait d’être le premier sur le marché à innover.

L’innovation fermée repose sur la conviction que des solutions peuvent émerger des ressources internes disponibles. Les idées viennent généralement des gérants de projet et de leurs dirigeants. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’embaucher et de conserver les meilleurs talents (chercheurs, techniciens, spécialistes, etc.), ce qui est souvent très coûteux. Il y a une forte conviction que pour être compétitif il est nécessaire d’offrir les meilleures idées. Le gagnant est celui qui apporte l’innovation en premier sur le marché.

Laquelle des deux stratégies convient le mieux à votre entreprise ?

Comme vous l’avez vu, la place de l’innovation fermée est au sein même de l’entreprise. C’est une stratégie qui impose des exigences très élevées aux employés. Vous devez donc embaucher des employés hautement qualifiés et protéger la propriété intellectuelle en conséquence.

L’innovation ouverte, par contre, est davantage une question de collaboration, souvent de l’extérieur de l’entreprise.

Il appartient à chaque organisation, dans le cadre de ses prérogatives, de décider lequel des modèles lui convient le mieux. Ce que recommandent les experts dans ce domaine, y compris le professeur Henry Chesbrough lui-même, c’est la combinaison des deux stratégies.

Les activités d’innovation des acteurs externes, tels que les clients, les fournisseurs, les universités ou les partenaires commerciaux, doivent être considérées comme un complément aux efforts propres de l’organisation. La condition préalable de base est la structuration de processus d’innovation stables afin de faciliter la collaboration et d’absorber les résultats obtenus.

Laboratoire d’innovation MJV

Cette initiative d’innovation ouverte a pour principal objectif de créer un lien entre les secteur académique et le marché, en valorisant le capital humain. Il est ainsi possible de rechercher des solutions qui offrent des opportunités aux plus de 52 000 membres de la communauté, y compris les enseignants, les étudiants, les chercheurs et autres employés, générant ainsi des revenus pour les investisseurs.

Le Laboratoire d’Innovation, un partenariat entre le MJV et l’UFRJ, a été créé au sein du Parc Technologique de l’université de Rio de Janeiro pour développer des projets dans les domaines du Design Thinking, Gamification, Big Data/Analytics, Agile Methodology, Digital Strategy et Internet of Things.

Qu’en est-il, avez-vous compris les différences entre l’innovation ouverte et l’innovation fermée ? En parallèle, n’hésitez pas à télécharger dès maintenant notre e-book sur les Laboratoires d’Innovation! https://content.mjvinnovation.com/innovation-lab-e-book

Retour