08/14/2019
By
Kleber

Design Sprint: apprenez à appliquer cette méthodologie pour vos projets

Vous cherchez des solutions à court terme et vous ne connaissez toujours pas le Design Sprint ? Utilisant les prémisses du Design Thinking, telles que l’immersion, l’idéation et le prototypage, cette méthodologie permet d’accélérer et de rendre plus efficace le développement des projets. Avec une approche pratique et centrée sur l’utilisateur, il est idéal pour ceux et celles qui souhaitent obtenir des résultats rapidement.

Parmi les avantages de Design Sprint, il y a aussi la possibilité de prévenir les échecs et d’anticiper les améliorations nécessaires grâce à la dynamique d’élaboration et de test des idées, en lançant le produit après s’être assuré qu’il est en accord avec les résultats attendus par l’équipe. Cette application de la méthodologie crée un environnement d’innovation et de constante collaboration au sein de l’entreprise.

Planifier avant l’implantation

Cette première étape consiste à formuler un défi spécifique sur lequel le sprint sera centré. Il appartient au Sprint Master de définir une proposition courte et inspirante, en plus d’expliquer à quels groupes d’utilisateurs la solution est destinée. Le Sprint Master est celui qui choisit l’équipe du sprint et planifie les tests utilisateurs pour les moments de compréhension et de validation du sprint. Il prépare également le matériel et l’espace qui sera utilisé pendant le sprint.

Pour avoir une vue d’ensemble élargie du défi initial, le sprint master réalise des interviews des participants de l’équipe de sprint en tenant compte des besoins de l’entreprise, de l’expérience de l’utilisateur et de l’application pratique de la technologie. En parallèle, les participants profitent de ce temps de préparation pour structurer une présentation de cinq minutes sur le sujet, qui est présentée le premier jour du sprint au groupe, faisant ainsi partager différentes perspectives du défi.

Les phases du sprint

Bien que Design Sprint se déroule sur un court laps de temps, il se compose de quelques étapes essentielles pour comprendre les problèmes à résoudre et imaginer de nouvelles possibilités pour améliorer le développement du produit ou du service.

Jour 1 – Comprendre et définir

La première journée est consacrée à la compréhension du défi et de ses composantes comme un tout. Il est important que chacun puisse exprimer ses idées car les connaissances sont généralement réparties entre les membres de l’équipe. Des activités pourront être proposées au groupe afin que tous comprennent l’objectif et les étapes dès le début du sprint, ce qui est fondamental pour la réussite du projet. À la fin de cette journée, des idées vont éclore. C’est à partir de celles-ci qu’est créée une user story simple et le scope de la semaine.

Jour 2 – Diverger

L’objectif de cette étape est de mettre en pratique le maximum de solutions possibles en explorant le maximum d’idées. Contrairement au processus de brainstorming, les membres de l’équipe travaillent sur des solutions de manière individuelle. Chaque personne note ses idées sur une feuille de papier et les présente ensuite au groupe, et tous les membres donnent leur opinion et votent pour les meilleures idées. La dynamique s’organise de cette manière car selon Jake Knapp (créateur du design sprint), les meilleures idées naissent le plus souvent individuellement et non en groupe.

Jour 3 – Décider

Journée pour filtrer et affiner les idées générées la veille. Comme il n’est pas possible de tout prototyper, l’équipe se met d’accord sur l’idée qui sera développée. On peut utiliser la technique de hiérarchisation des décisions, appelée « dot voting », qui consiste à donner à chaque membre trois votes qu’il peut utiliser comme il l’entend. Une fois l’idée sélectionnée, le groupe dessine un storyboard qui servira de plan pour l’élaboration du prototype.

Jour 4 – Prototyper

L’avant-dernier jour exige une productivité maximale. Dès le matin, il est important de planifier toutes les activités de la journée, y compris la fonction de chacune d’elles et leur durée. L’objectif est de construire un prototype de l’idée choisie d’ici la fin de la journée, idée qui devra être fidèlement développée pour le test. Pendant la réalisation du prototype, une partie de l’équipe prépare les tests du lendemain, une tâche qui consiste à inviter les personnes qui seront interviewées, à préparer le scénario, etc.

Jour 5 – Valider

Le dernier jour, le prototype est présenté aux utilisateurs potentiels du produit lors de séances individuelles. Ceux-ci interagissent avec la solution développée et donnent un feedback en temps réel sur leurs expériences. A la fin de la journée, toute l’équipe se réunit pour discuter des informations fournies par les utilisateurs et décider si l’idée doit être exploitée ou reformulée.

Retour